Santal et Chocolat

C'est beaucoup de cuisine, un peu d'impertinence, pas mal de raillerie (surtout si tu es blonde): comment profiter de la vie en la croquant à pleines dents!

08 avril 2008

Zazen Story...

 

141_4165

Pour ceux qui ne le savent pas encore, c’est-à-dire ceux qui découvrent ce blog par hasard et non pas par l’intermédiaire de mon précédent, « les saveurs de Sophie », j’ai, il y a presque trois ans de cela maintenant, ouvert un bar/salon de thé/restaurant sur Grenoble.

 

Et oui, j’ai osé me lancer dans la grande aventure, lassée de la physique et de la microélectronique, mon domaine d’activité, et désireuse de sortir du monde de la recherche et du développement qui commençait à me rendre un peu sectaire, il faut l’avouer...

J’ai donc bossé comme une malade pendant 6 mois, en non stop, 6 mois rien que pour créer le concept « Zazen »… Un logo:

zazen1

une ambiance, une décoration, une carte enfin, qui s’est étoffée au fil des semaines, des mois… Et qui est devenue assez originale pour attirer une clientèle de clients habitués extraordinaires, qui m’ont fait vivre dix-huit mois d’aventure exceptionnelle !

L’endroit, exclusivement non fumeurs, attirait une clientèle relativement jeune, 30-40 ans surtout, essentiellement féminine, avec pas mal de copines qui venaient se faire une p’tite fondue au chocolat après le shopping du samedi, ou des mamans qui, chargées de leurs poussettes dans le large coin « lounge » du bar, dégustaient un vrai chocolat chaud fait maison (on en proposait plus de 32 parfums différents tout de même)!

Bref, Zazen, c’était ça :

145_4553

Et ça :

t_141_4147

Et la carte, un peu de ça :

Chocolats_chauds

Ou de ça :

Plaisirs_glac_s

Et ma récompense à moi, c’était… ça !!

DSC06096

DSC06097

DSC06098

Les gens étaient heureux, l’ambiance chaleureuse et très zen, les boissons chaudes toutes accompagnées de petits biscuits pour un goûter réconfortant, et les boissons glacées, mes fameux cocktails aux sorbets aux noms de sucreries, de quelques bonbons en brochette selon l’humeur du jour

Zazen c’était aussi des cafés spéciaux, version frappés glacés ou version arrangés très chaud :

Caf_s

Ou encore, des thés parfumés issus de grandes maisons, ou des tisanes naturelles que l’on vous composait selon vos goûts, ou selon les propriétés des plantes que vous choisissiez :

Tisanes1

Tisanes2

Passionnés et toujours prêts à vous conseiller le plus judicieusement possible, nous pouvions alors vous concocter des petits trésors d’arômes épicés ou fleuris, pour soulager vos maux de tête ou tout simplement vous réconforter après une dure journée au bureau

Mais Zazen, c’était aussi des plats du jour entièrement fait maison (jusqu’à trois plats différents chaque jour les derniers mois) mais aussi des petites cartes de saison si aucun d’eux ne vous tentait :

DSC06251

DSC06081

Pour les nombreuses dames qui venaient déjeuner régulièrement parce que travaillant à proximité du commerce, c’était souvent, plusieurs fois par semaine, vers les salades que leur choix se portait :

146_4606

144_4494

Quand à moi, je m’éclatais bien, malgré les heures interminables (plus de 12 heures par jour), ma vie entre parenthèse, consacrée presque uniquement aux comptes ou aux courses (6 jours sur 7 pour le commerce, le dernier jour qui restait pour les comptes et la paperasse), mes amis que je ne voyais plus puisque je n’avais plus le temps, mon blog que je ne pouvais plus tenir… Cela reste d’ailleurs mon plus grand regret, j’aurai tellement aimé pouvoir partager les galères et les bonheurs du moment !

DSC06082

Car c’est tellement unique comme expérience

Beaucoup de bonheur, énormément de travail, peut-être un peu trop pour mes p’tites épaules

Au bout d’un an, certes le commerce était rentable, la clientèle fidélisée, les produits originaux, le concept bien établi… Mais moi, moi je n’avais plus le temps de manger, je n’avais pas le temps de dormir, je n’avais que 9 de tension

Et la prise de conscience que  Zazen, c’était trop grand pour moi. C’était appelé à devenir quelque chose que je ne pouvais plus assumer toute seule. Je m’en rendais malade (et ceux qui partageaient ça avec moi aussi par la même occasion).

Alors ?

Alors, grâce à Zazen, j’ai aujourd’hui réalisé que ma vie sera plus facile ailleurs, avec un pincement de cœur pour tous ceux qui m’ont accompagnés et qu’aujourd’hui je vois beaucoup moins, tous ces gens qui m’ont témoigné tellement d’amitié alors que je ne les connaissais pas, toutes ces personnes, si différentes, qui m’ont ouvert les yeux sur la vraie vie, celle de dehors, celle qui n’est pas sur une plaquette de silicium qui brille.

DSC06233

Je n’ai pas de mots pour vous dire à quel point ça a été bien, à quel point ça a été dur aussi… Mais heureusement, j’ai eu mes proches avec moi, ma maman toujours là pour me sauver, ma Wonder Woman à moi et la « Pause Café » du quartier… Mon papa roi des milk-shakesIsa la reine des bières à la pression (ironie… Hin hin hin…)

Conclusion : un retour aux sources, je suis redevenue un ingénieur bien sage, bien comme il faut, avec un salaire bien fixe tous les mois et une vie bien ordonnée. J’ai deux jours de liberté par semaine, une mutuelle qui rembourse bien (ça change !) et même des congés payés ! Je ne passe plus mes dimanches à faire de la paperasse bien rébarbative, je mange à 20H le soir, si je me débrouille bien il est même envisageable de regarder un bon film avant d’aller me coucher ! Je ne passe plus 2H à faire le ménage après le travail (les plaisirs du commerce) et 4H par jour à faire la vaisselle. J’ai le temps (et l’énergie) de voir mes amis (ceux qui ont tenu le coup) le samedi soir, et j’envisage même de prendre des vacances cet été.

Et enfin, je peux avoir droit à un crédit pour acheter un appartement.  Totalement inenvisageable quand on est TNS (travailleur non salarié) chef d’entreprise (donc potentiellement à risque). Cerise sur la gâteau : un petit apport financier grâce à la vente du fond de commerce !

Vous l’aurez donc compris : je laisse beaucoup de bons souvenirs et un morceau de moi-même, mais c’est pour entamer une vie bien plus posée et calme. Ce n’est pas forcément un mal… Pas de regrets donc, mais la nostalgie est parfois là quand même.

Merci à tous ceux qui auront rendu le rêve possible et en auront fait un souvenir bien agréable.

Merci à mes bloggueurs préférés d'être venus me voir, je pense notamment à ce déjeuner, ce fameux jour d'un bel après-midi de juillet 2006, où:

 

Groupe

- Dorian et Marie

- Mercotte

- Mireille de Menus-Propos

- Laurette

- Cléa

- Maya de Maya Cook et sa maman

- Laure (le blog de Lagon)

  m'ont fait le plaisir de leur visite pour le déjeuner!

 

En tous cas, ça va me faire plein de recettes et d’anecdotes à vous raconter tout ça ! (Le coup de la douche à la bière après le changement d’un fût au prochain épisode alors ?) ;-)

145_4543

 

 

 

 

 


Commentaires

  • je me rappelle de ton aventure et de Mercotte que j'ai vue peu après qui me palrait de Zazen,
    çà a l'air d'avoir été quelque chose de dfficile et je comprends ta décision, une belle aventure !

    Posté par Cathy, 08 avril 2008 à 07:57
  • Une belle aventure quand même, tu as été au bout de ton projet et ça c'est chouette!!

    Posté par mayacook, 08 avril 2008 à 08:01
  • Tu as réaliser ton rêve et c'est ça le plus important! Tu n'auras donc jamais aucun regret!
    Bonne journée

    Posté par missval, 08 avril 2008 à 09:54
  • Quand je n'avais pas encore de blog je suivais ton précédent blog et j'avais donc suivi l'ouverture de Zazen et j'étais ravie pour toi que tu as le courage de faire ce qui te plaisais, j'ai été surprise d'apprendre que Zazen c'était fini mais je suis rassurée de voir que ça a quand même "bien" fini et que tu n'as aucun regret.
    Bravo a toi d'avoir tenté et vécu cette aventure!

    Posté par loukoum°°°, 08 avril 2008 à 20:19
  • je découvre ton blog et je le trouve bien sympatique! je reviendrais!

    Posté par FIMOCAZELLE, 08 avril 2008 à 21:26
  • Tu as vecu une belle expérience dont tu garderas de merveilleux souvenirs.Je reviendrai me régaler de tes prochaines recettes.
    Bises

    Posté par Lydian, 09 avril 2008 à 11:27
  • Tu as voulu tenter l'expérience, bravo. Si tu ne l'avais pas fait, tu l'aurais regretté toute ta vie... Et là, tu apprécies plus la vie et tous ses menus plaisirs. Profite!

    Posté par menus propos, 09 avril 2008 à 22:22
  • Et bien si on avait des envies, apres t'avoir lues, on reflechirait un peu peut-etre. merci pour ce moment de vie, passionnant, instructif.

    Posté par gracianne, 11 avril 2008 à 16:47
  • Je me rappelle bien le début de l'aventure en 2006. Notre participation à trouver le nom idéal pour ce paradis.... Je comprends très bien que la décision a été difficile, mais tu peux être fière de toi.
    Tu as réalisé quelque chose que peu de personnes oseraient faire.
    A présent, retour aux sources, et zenitude (presque) assurée!!!! Bizz

    Posté par Clairechen, 14 avril 2008 à 08:52
  • bravo de ce courage et d'avoir su dire stop !

    Posté par lagon, 16 avril 2008 à 09:02
  • très instructif pour ceux qui en ont envi!
    maintenant j'en ai plus du tout envi lol !

    Posté par romain, 17 avril 2008 à 21:59
  • j'ai passé une tres... mais alors tres mauvaise nuit...je suis en pleine creation d'un salon de the (plutot salon des sens)..et j'ai comme la sensation ce matin d'avoir ete abattue en plein vol.. heureusemnet je ne suis pas un oiseau
    merci d'avoir fait ce blog..je ne connaissais pas Zazen, et j'ai tres envie de vous rencontrer.. pourquoi pas autour d'une tasse de the?!
    a bientot
    ps : je vous ai aussi envoyé un message sur "contacter l'auteur"

    Posté par Marieh, 18 avril 2008 à 11:15
  • Coucou Sophie, comme beaucoup de blogueuses, j'ai suivi la creation de Zazen avec beaucoup d'interet et maintenant que cette aventure s'est acheve, je pense que tu as bien fait de la vivre.

    Tres bon retour aux sources, maintenant tu dois nous raconter tes aventures en tant que chef
    Bises

    Posté par soulafa, 25 avril 2008 à 07:34
  • Bravo...

    Oui, bravo d'avoir osé ! Toi, tu l'as fait, tu as sauté le pas... tu te retrouve avec les pieds un peu plus sur terre comme tu nous le raconte... 2 ans d'une belle expérience, j'en suis convaincue quand je te lis.

    Posté par Sophie, 25 mai 2008 à 23:40

Poster un commentaire







*******